[Série] The Legend of Zelda

Pour parler des jeux japonais, et de leurs musiques bien sûr !

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Jean » 28 Sep 2014, 09:20

La mienne aussi, je l'ai commandée en début de semaine. Je trouve la jaquette très jolie. Les extraits m'ont beaucoup plu, et c'est drôle car se sont peut être les musiques qui m'avaient le plus marqué dans le jeu. Le theme de la quête des petites pieuvres (extraits 2) est étonnant. :)
Avatar de l’utilisateur
Jean
Sotto voce
 
Messages: 427
Inscrit le: 07 Sep 2011, 11:03
Localisation: Montpellier

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Adelta » 28 Sep 2014, 14:06

C'est amusant, je trouve que l'extrait n°4 offre une variante sympa du thème principale. J'en avait presque marre de cette mélodie, mais vu comme ça, je trouve que ça lui donne un coup de jeune !
En tout cas, ça me fait vraiment bizarre de me dire qu'un Zelda portable a une si bonne qualité de son.
Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est discutable.
Avatar de l’utilisateur
Adelta
Do ♪
 
Messages: 43
Inscrit le: 04 Fév 2013, 21:48

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Florian » 12 Oct 2014, 19:53

Wesh. Juste un petit mot pour les deux du fond que mes avis de gros dèg' sur Zelda intéressent toujours : quelques semaines après The Wind Waker, je viens de terminer Skyward Sword. Et la bonne nouvelle, c'est que je l'ai très largement préféré à Ocarina of Time et TWW. Mais malgré ça, je pense que ça restera bel et bien, jusqu'à nouvel ordre, mon dernier Zelda.

Je l'ai préféré parce que son déroulement global est bien plus organique que celui des deux autres, et c'est quand même pas du luxe (la découpe exploration/donjon/combat est nettement moins grossière et systématique). Mais ça reste bien trop peu. J'ai entendu tout et son contraire à propos de la qualité de la narration dans ce jeu : certains disant qu'elle prenait enfin un peu de consistance, d'autres qu'elle était toujours aussi basique et inintéressante. Eh beh malheureusement, je me range du côté des seconds. J'y ai cru pendant la première partie du jeu, où j'ai été surpris que la narration soit aussi présente : exposition très longue et détaillée, personnages bien caractérisés... Ça s'annonçait pas trop mal. Puis finalement, très vite on revient aux fondamentaux : "va chercher les 12 000 morceaux de cure-dents de la déesse", "prouve moi ton courage et ta pureté d'âme en faisant mon repassage pendant une semaine"... Bref, c'est toujours aussi machinal, froid et mort, et ça collectionne comme d'hab les occasions manquées d'entretenir un véritable attachement émotionnel entre le joueur et les personnages (le coup du rebondissement "Zelda au bois dormant", sans déconner, je m'en remettrai jamais :/). Et arrivé à la fin du jeu, j'ai juste l'impression de m'être fait flouer par cette très jolie introduction dont aucune des promesses n'est tenue. Pénible...

Et au bout d'un moment, je finis par ne plus DU TOUT accepter l'excuse "ouais mais c'est parce que chez Nintendo l'histoire n'est qu'une conséquence de tout le reste, dans l'autre sens ça marcherait pas". Il y a tellement de choses qui auraient pu se traduire en idées de gameplay. Puisqu'on passe la moitié du jeu à courir après Zelda qui visite exactement les mêmes lieux que nous pendant son voyage, pourquoi ne pas imaginer qu'on finisse à un moment par la retrouver et devoir traverser un donjon en "coop" avec elle ? Puisqu'on visite plein de temples anciens pendant tout le jeu, pourquoi ne découvrirait-on pas la mythologie du jeu en y trouvant des reliques, écrits anciens, gravures ou que sais-je (ce serait quand même mieux que de tout nous balancer dans la gueule d'un coup aux deux tiers du jeu avec un bon gros monologue bien nul) ? Juste deux idées lancées en l'air comme ça, pas forcément très réfléchies ni très pertinentes ; mais le fond de l'argument, c'est que renouveler les situations dans lesquelles on met Link, ça voudrait aussi dire renouveler au passage le regard du joueur sur les épreuves auxquelles il est confronté. Là, je n'arrive plus à être certain que le scénario simpliste est bien une conséquence et pas une cause d'un game design certes toujours très maîtrisé, mais aussi désespérément pantouflard... et monotone, terme clé des critiques que j'ai toujours formulées envers la série.

Alors bon, oui, évidemment, le jeu a de nombreuses et impressionnantes qualités : c'est super beau, le level design est toujours aussi ingénieux, les persos secondaires sont cools, c'est une vraie libération d'avoir enfin droit à des musiques (presque) totalement décomplexées... Mais tant que l'assemblage sera aussi superficiel et "facile", tant qu'il manquera le liant entre toutes ces qualités, je doute que j'arriverai un jour à me sentir vraiment concerné par tout ce qui se passe à l'écran.
Avatar de l’utilisateur
Florian
Mezza voce
 
Messages: 513
Inscrit le: 05 Sep 2011, 23:17
Localisation: région parisienne

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Denys » 13 Oct 2014, 14:36

Florian a écrit:Mais malgré ça, je pense que ça restera bel et bien, jusqu'à nouvel ordre, mon dernier Zelda.


Jusqu'à ce que le prochain sorte sur Wii U, on te connaît !

Florian a écrit:Et arrivé à la fin du jeu, j'ai juste l'impression de m'être fait flouer par cette très jolie introduction dont aucune des promesses n'est tenue. Pénible...


C'est ce qui me fait penser que Zelda n'est pas pour toi. Personnellement, c'est justement le passage qui m'a semblé le plus chiant du jeu ! Quand je commence un Zelda, tout ce que je veux, c'est jouer, explorer, découvrir, avancer, et non qu'on me tienne la main pendant des heures. Ton dernier paragraphe me donne la même impression : tu attends presque activement (« ça reste bien trop peu », « j'ai l'impression de m'être fait flouer », « je n'accepte plus du tout l'excuse », etc.) des choses du jeu, alors qu'à mon avis, c'est l'expérience faite de l'équilibre entre gameplay, exploration et ambiance (autrement dit une espèce d'alchimie un peu muette) qui fait tout l'univers. J'ai quasiment fait tous les Zelda sortis et je dois dire que je me fiche totalement de leur histoire une fois le jeu terminé ! Je me fiche de savoir où est situé tel ou tel épisode chronologiquement, je veux simplement jouer et vivre une aventure ! Le reste, à mon avis, c'est de la discussion de comptoir transposée à internet.

En tout cas je suis désolé de savoir que tu attends tant de Zelda sans être satisfait, d'où mon impression de plus en plus forte que ça ne te correspond pas et que tu t'obstines en vain. Et chapeau pour te farcir jusqu'à la fin des jeux qui te soulent, moi j'aurais sans doute pas le courage ! :shock:
Avatar de l’utilisateur
Denys
Fortississimo
 
Messages: 1678
Inscrit le: 06 Mai 2011, 02:15
Localisation:

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Clément » 13 Oct 2014, 16:43

... Dit-il alors qu'il nous a tenu la grappe avec sa progression de FFX pendant des semaines :mrgreen:
Signature
Avatar de l’utilisateur
Clément
Fortississimo
 
Messages: 1654
Inscrit le: 06 Mai 2011, 08:49
Localisation: London

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Denys » 14 Oct 2014, 05:44

Arf, tu es une véritable patate ?! Comment comparer un RPG centré sur l'histoire et un jeu d'action-aventure ?
Avatar de l’utilisateur
Denys
Fortississimo
 
Messages: 1678
Inscrit le: 06 Mai 2011, 02:15
Localisation:

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Batoul » 14 Oct 2014, 08:21

Florian a écrit:Mais malgré ça, je pense que ça restera bel et bien, jusqu'à nouvel ordre, mon dernier Zelda.

C'est dommage que tu te sois mangé tous les épisodes dispensables et que tu sois passé à côté de Majora's Mask qui, dans mon lointain souvenir, reste largement l'opus le plus réussi dans ses ambitions. Notamment au plan du système des trois jours, qui régit tout à la fois le gameplay et le scénario (il est le lien qui imbrique les deux, d'ailleurs on peut accélérer ou ralentir son défilement), ainsi qu'au niveau du level design qui n'a jamais été aussi brillant (le temple de l'eau notamment, ainsi que le tout dernier temple qui se retourne parfaitement dans les deux sens, une leçon de savoir-faire). De tous les jeux que j'avais eu l'occasion de faire dans mes jeunes années (avant de lâcher définitivement la manette), il est de ceux dont la conception formelle m'avait le plus interpellé.
L'atmosphère, assez baroque, est également singulière et se distingue très nettement des autres épisodes. Il n'y a aucune ambition épique dans celui-ci (l'univers est minuscule et il n'y a que 4 temples en tout), il mise davantage sur le quotidien et l'anecdote. D'ailleurs il aurait été encore plus réussi s'ils avaient eu l'audace d'en faire un jeu sans ennemis et sans combats.
Avatar de l’utilisateur
Batoul
Mi ♪
 
Messages: 86
Inscrit le: 23 Sep 2012, 15:37

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Florian » 16 Oct 2014, 11:19

/!\ ALERTE AU PAVÉ /!\



Batoul a écrit:C'est dommage [...] que tu sois passé à côté de Majora's Mask

Non mais t'inquiète pas : comme le dit Denys, tout le monde sait très bien que dès que MM sera réédité sur Wii U ou 3DS, en fait je craquerai, ne serait-ce que par curiosité ^^

(Par contre, sans rire, je ne pense vraiment pas me laisser tenter par le nouveau sur Wii U : tout le discours "youpi, Zelda open-world, on peut faire les donjons dans l'ordre qu'on veut"... Ils auraient voulu s'assurer que j'aie surtout pas envie de jouer à leur jeu qu'ils s'y seraient pas pris autrement !)


Denys a écrit:Personnellement, c'est justement le passage qui m'a semblé le plus chiant du jeu ! Quand je commence un Zelda, tout ce que je veux, c'est jouer, explorer, découvrir, avancer, et non qu'on me tienne la main pendant des heures.

Note que le fait que j'ai trouvé cette intro "très jolie" ne m'empêche de la trouver aussi, en fait, assez chiante ! Car trop longue, trop bavarde, trop à l'écart du reste du jeu. Mais en fait, c'est précisément ça que je trouve incompréhensible, incohérent, et au final prodigieusement frustrant avec ce Zelda (comme avec les deux autres) : si l'histoire et la narration sont sciemment sans grande importance dans ce jeu, pourquoi en mettre autant ? Je voudrais juste ne pas avoir constamment l'impression d'un compromis : soit il y a de la narration et elle sert vraiment à quelque chose, soit il n'y en a pas. Entre les deux, pour moi, ça n'a pas de sens. Là, ce que je ne comprends vraiment pas, c'est précisément ça : pourquoi cette longue intro de deux heures pour ne strictement rien en faire derrière ? Pourquoi exposer si longuement le perso de Zelda alors que la seule et unique scène majeure qu'elle a après, c'est ce fameux monologue bien naze des deux tiers ? Pourquoi nous tenir la jambe avec le célestrier vermeil de Link que "oh la la c'est ouf on n'en avait pas vu de cette espèce depuis des siècles" alors que derrière ça ne débouche sur absolument rien, ni en terme d'histoire, ni de gameplay, ni rien du tout ? Etc, etc. Au final, tout ça ne fait finalement que ralentir le jeu et diluer son impact. Parce que vraiment, s'ils voulaient ne pas mettre de narration du tout, à la limite, c'est pas un problème : même si tu sais bien que ma vraie passion, à moi, ce sont les jeux narratifs, ça ne m'empêche pas une fois de temps en temps d'adorer aussi des jeux comme Rayman Origins/Legends, alors que bon, niveau scénar, c'est pas méga gégé !

En fait, je pense qu'en jouant à Zelda il y a effectivement une chose que j'ai tendance à attendre activement... et c'est précisément cette "alchimie un peu muette" dont tu parles (et encore, je cherche même pas vraiment à ce qu'elle soit spécialement muette), mais que perso je ne trouve absolument pas. En y réfléchissant, je pense que ce jeu a de quoi être un cas d'école pour bien définir et différencier les trois termes intrigue, histoire, et narration. Dans Skyward Sword, l'intrigue est plutôt sympa : très simple, mais assez forte pour pouvoir faire de très belles choses avec. L'histoire est en revanche plus bancale : si l'ambiance est là, les personnages principaux en revanche sont plutôt ratés. Et la narration est misérable, car totalement déséquilibrée et insérée au chausse-pied dans le déroulement du jeu. Et c'est là que ça coince pour moi, car précisément, il me semble que dans un jeu d'aventure, le rapport de force entre ces trois éléments devrait être exactement l'inverse ! La narration est capitale, surtout dans un jeu long comme celui-là, car elle conditionne le rythme et le sentiment de progression, et donc au final "l'engagement" du joueur. L'histoire est aussi très importante, car elle est la source de l'empathie du joueur envers le monde et les persos du jeu (ce que je désigne quand je parle de "me sentir concerner par ce qui se passe à l'écran"). Quant à l'intrigue, ça ne fait jamais de mal quand elle est bonne, mais c'est plus dispensable... car précisément, elle peut être substituée par cette "alchimie", qui est en fait (corrige moi si je t'ai mal compris) liée à la notion de découverte permanente : pour scotcher le joueur à son écran, pas la peine de mettre en place un suspens, mieux vaut simplement titiller sa curiosité. Ainsi, ce qui donne envie au joueur de continuer sa partie, ce n'est pas "je veux savoir quel événement va se produire après", c'est "je veux découvrir de nouveaux lieux, de nouveaux personnages, de nouveaux objets, pour mieux comprendre les rouages et les règles de ce monde".

Mais du coup, pour se produire, cette alchimie a BESOIN (chez moi en tout cas) d'une bonne narration et d'une bonne histoire. J'ai besoin à un moment que ce ne soit pas que moi qui me projette dans le jeu, mais aussi le jeu qui se projette en moi. C'est la seule solution pour que ma motivation, quand je joue au jeu, ce ne soit pas que celle du joueur qui a envie de finir son jeu, mais aussi (et surtout) par procuration celle de l'acteur de cet univers, qui veut retrouver son amie, qui découvre un nouveau monde dont il ne soupçonnait pas l'existence, ou quoi que ce soit. En gros : si tu veux vraiment m'immerger dans un univers, c'est pas de la liberté, qu'il faut me donner ; c'est une motivation.

Je pourrais de nouveau parler d'Ôkami, dans lequel en revanche j'ai vraiment trouvé cette alchimie MALGRÉ TOUS LES DÉFAUTS DU JEU (la beauferie d'Issun, les dialogues interminables, les blagues référentielles débiles...), et malgré le fait que l'intrigue générale est totalement foutraque. Mais il y a un autre jeu auquel j'ai beaucoup pensé en faisant Skyward Sword, aussi surprenant que ça puisse paraître : c'est... Portal 2. Et ce pour plusieurs raisons :

- il est évident que pour ce jeu, comme pour les Zelda, les concepts de gameplay ont été développés bien avant que ne soit amorcée la moindre esquisse de scénario ;
- de fait, la structure du jeu est extrêmement carrée : un niveau ("salle de test") après l'autre, des niveaux très courts de surcroît ; donc une structure encore plus basique et stéréotypée que Zelda avec ses quêtes, ses donjons, ses boss, tout ça ;
- l'héroïne est encore largement pire que Link s'agissant de son absence totale de personnalité ;
- malgré ça, la narration est très présente tout du long ;
- elle trouve le moyen d'être largement moins relou que dans Zelda : aucun long couloir narratif de plusieurs dizaines de minutes (voire heures) pendant lesquels on n'a pas une trace de gameplay ; même pas un seul vrai passage "à la Valve", type intro du premier Half-Life, où pendant un très long moment on contrôle le perso mais en fait on peut rien faire ;
- elle accompagne vraiment l'évolution du game design, ses ruptures, sa variété (déjouant par là même le piège de la monotonie, dans un jeu à qui pourtant ça pendait méchamment au nez) : [SPOILERS PORTAL 2] il y a le début où on traverse des salles que la ruine a rendu très faciles et qui servent de "tuto" ; puis on réveille GLADoS et on traverse sous son contrôle des salles "normales" ; puis on s'échappe et on doit maintenant "hacker" les installations d'Aperture, rendant les démarches de résolution assez différentes et bien moins évidentes ; puis on se fait jeter dans les bas-fonds d'Aperture, on se retrouve dans des cavernes immenses où la clé de la progression ne sera plus vraiment le raisonnement mais plutôt l'observation ; puis on découvre les gels, qui permettent à l'architecture des salles de test de devenir de plus en plus folle, miroir de la folie grandissante de Cave Johnson que l'on découvre en même temps ; etc, etc. [/SPOILERS PORTAL 2] ;
- les personnages de Wheatley et GLADoS, aussi ironique, caricaturale et absurde que soit leur écriture, sont réussis, et leur opposition arrive à être non seulement drôle, mais aussi étrangement captivante.

Bref : en fait, Portal 2 réussit à peu près tout ce que je trouve que Zelda rate, malgré une ambiance et un concept qui se prêtent a priori beaucoup moins à l'immersion ! Alors bon, évidemment je ne demande pas à Zelda de piquer des trucs à Portal, ce serait très con, ne serait-ce qu'à cause du ton totalement différent des deux jeux. Mais j'aimerai bien qu'un jeu du genre puisse faire prendre conscience à Aonuma et sa clique que non, bon gameplay et narration forte, ça n'est pas antinomique. Au contraire, même.



tl;dr : Je trouve ça très dommage qu'une boîte comme Nintendo, pour qui le gameplay est la clé de tout, en soit encore en 2011 à faire des jeux dans lesquels la narration est totalement décorrélée du gameplay, alors que ça fait des années qu'on a des tétra-chiées de jeux (pas seulement Ôkami et Portal 2) qui nous montrent qu'il est possible (et souhaitable) de faire fonctionner les deux en synergies, comme un tout inséparable.
Avatar de l’utilisateur
Florian
Mezza voce
 
Messages: 513
Inscrit le: 05 Sep 2011, 23:17
Localisation: région parisienne

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Denys » 16 Oct 2014, 16:50

Après ce pavé, je dois dire que je comprends tout à fait ta déception. Je suis moins sensible aux histoires que toi parce que je n'ai jamais été doué pour ça (je ne comprends pas la moitié des films et romans que je vois et lis !) mais maintenant que j'y repense, je m'attendais moi aussi à ce que le piaf de Link soit une sorte d'Epona, avec qui il développerait une complicité palpable, en vain...

En dehors de ça, encore une fois, je suis avant tout sensible à l'ambiance, au gameplay, au level design et aux micro-détails d'un jeu, plutôt qu'à son histoire, ce qui fait que je pardonne beaucoup de défauts aux jeux que j'aime. Même si j'ai adoré Okami, j'ai du mal à m'en rappeler comme d'un grand moment de narration. Au contraire, j'ai souvenir d'avoir été baladé d'un bout à l'autre d'un monde vaste mais un peu froid, et avec beaucoup de vides de gameplay (dialogues interminables, allers-retours insensés, doublons récurrents). Tout ça n'enlève rien à Okami.

Bien sûr, si comme toi ou Batoul on attend avec une impatience non dissimulée du jeu vidéo qu'il atteigne le niveau d'excellence de certains arts plus mûrs, je conçois la déception. J'attends avec impatience le jeu qui nous donnera raison, mais je ne sais pas si Zelda, qui est un pur divertissement, est fait pour en être !
Avatar de l’utilisateur
Denys
Fortississimo
 
Messages: 1678
Inscrit le: 06 Mai 2011, 02:15
Localisation:

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Julien » 06 Nov 2014, 10:46

Avatar de l’utilisateur
Julien
Fortississimo
 
Messages: 1418
Inscrit le: 02 Juin 2011, 19:53
Localisation: Lyon

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Denys » 06 Nov 2014, 12:22

Cool, j'attendais cette occasion pour le terminer !
Avatar de l’utilisateur
Denys
Fortississimo
 
Messages: 1678
Inscrit le: 06 Mai 2011, 02:15
Localisation:

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Cactus » 11 Nov 2014, 01:06

Les gens le réclament depuis si longtemps que je n'arrive plus à être surprise, mais vu le temps qu'ils ont apparement passé sur le projet, je suis impatiente de voir ça. :D
Avatar de l’utilisateur
Cactus
Si ♪
 
Messages: 189
Inscrit le: 25 Avr 2014, 13:46
Localisation: Pot de fleur

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar nosh » 11 Nov 2014, 22:03

De toute façon, le meilleur Zelda, c'est Ōkami (version HD si possible)
Voila, c'est dit.

Sinon niveau musique, j'ai découvert ça récemment et j'ai trouvé ça super fort :
https://www.youtube.com/watch?v=Am5Tq24ipTY
(bon, j'imagine que vous êtes déjà au courant)
Avatar de l’utilisateur
nosh
Ré ♪
 
Messages: 68
Inscrit le: 16 Avr 2014, 21:22
Localisation: パリの近くに

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar Cactus » 12 Nov 2014, 18:43

Oh, oui, ce genre de petits "trucs à l'envers" sont plus fréquents (et anciens) qu'on ne l'imagine dans la série! :D
D'ailleurs il y en a un partiel mais très explicite, bien planqué dans Majora's Mask, mais je ne me souviens pas en avoir jamais entendu parler par qui que ce soit... (non je ne dis pas ce que c'est, j'espère que vous en perdrez le sommeil, mouahaha.) :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Cactus
Si ♪
 
Messages: 189
Inscrit le: 25 Avr 2014, 13:46
Localisation: Pot de fleur

Re: [Série] The Legend of Zelda

Messagepar nosh » 13 Nov 2014, 01:08

Jolie esquive de troll !
Avatar de l’utilisateur
nosh
Ré ♪
 
Messages: 68
Inscrit le: 16 Avr 2014, 21:22
Localisation: パリの近くに

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux japonais et leurs musiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron